CAL RDS Windows Server 2012 : idéales pour les solutions de virtualisation

Les utilisateurs qui achètent l'une des CAL RDS Windows Server 2012 ont accès à la solution logicielle la plus robuste pour le contrôle à distance des ordinateurs serveurs, qui répond à toutes les exigences modernes. Microsoft a développé, rationalisé, unifié et amélioré les fonctionnalités de son prédécesseur, Terminal Server. 

CAL RDS Windows Server 2012 : les principales fonctionnalités de la solution logicielle 

  • Gestion plus facile des machines connectées, en particulier pour les machines virtuelles
  • Attributions de rôles : les utilisateurs ne peuvent voir que les applications prévues pour eux
  • Prise en charge multi-moniteur complète
  • Accélération Bitmap considérablement améliorée
  • L'accès Web RD, « RemoteApp et Connection Desktop » ont été fusionnés ; ceci permet de fournir un accès aux bureaux VDI et Session.

Microsoft a publié Windows Server 2012 R2 en octobre 2013. Il s'agissait du reflet de Windows 8.1 pour le système d'exploitation serveur. Les développeurs avaient ainsi jeté les bases de nombreux éléments qui sont toujours d'actualité aujourd'hui. Cela s'applique, par exemple, aux disques durs virtualisés par le biais d'Hyper-V. Azure, en tant que solution en nuage, est devenu beaucoup plus intégré. En outre, le langage de conception a été adapté à Windows 8.1 : le bureau classique, avec menu de démarrage, faisait son grand retour et remplaçait les mosaïques. 

Ces nouveautés étaient si étendues qu'il a fallu écrire une nouvelle plateforme pour le contrôle à distance des ordinateurs connectés au réseau et / ou des machines virtuelles. L'ancienne solution, Terminal Server, n'était plus en mesure de le faire. Les CAL RDS Windows Server 2012 ont pris leur place : RDS signifie « Remote Desktop Services » (« services bureau à distance »). 

Server 2012 RDS : nouvelle évolution avec Terminal Server comme base 

Microsoft devait prendre la décision de continuer le développement de Terminal Server ou de se risquer à un tout nouveau départ pour lequel la solution précédente servirait uniquement de base. Le groupe a opté pour la deuxième possibilité, raison pour laquelle le nom a également été modifié. Pour les utilisateurs, ceci est avantageux mais cela vaut la peine, simplement en raison de cette décision, d'acheter l'une des CAL RDS de Windows Server 2012. Jusqu'à présent, la version 2012 constituait la base des RDS de la marque Microsoft. Au fil des années, depuis la première publication, les développeurs ont pu éliminer tous les bugs et autres défauts. La solution logicielle fonctionne, en conséquence, de manière stable. 

Les principales nouveautés des CAL RDS Windows Server 2012

Windows Server 2012 R2 a apporté des améliorations significatives à la gestion des machines virtuelles. Les RDS ont, dès le départ, été conçus comme un outil permettant d’utiliser ces optimisations. Par exemple, il est devenu beaucoup plus facile d'accéder à un bureau virtuel via une commande à distance. Le Cloud, en tant que réseau, se prête très bien à cela. La vitesse de travail a été considérablement augmentée : par exemple, les tâches d'administration peuvent être effectuées en temps réel via les RDS. Des filtres peuvent attribuer des rôles spécifiques aux utilisateurs : cela signifie que les utilisateurs à distance ne voient que certaines applications. 

Les CAL RDS Windows Server 2012 se distinguent par utilisateur ou périphérique. Si la CAL est liée à un ou plusieurs utilisateurs, elle est dénommée « Utilisateur ». Si un couplage à une ou plusieurs machines est nécessaire, elle porte le nom de « périphérique ».

Les utilisateurs qui achètent l'une des CAL RDS Windows Server 2012 ont accès à la solution logicielle la plus robuste pour le contrôle à distance des ordinateurs serveurs, qui répond à toutes les... lire plus »
Fermer fenêtre
CAL RDS Windows Server 2012 : idéales pour les solutions de virtualisation

Les utilisateurs qui achètent l'une des CAL RDS Windows Server 2012 ont accès à la solution logicielle la plus robuste pour le contrôle à distance des ordinateurs serveurs, qui répond à toutes les exigences modernes. Microsoft a développé, rationalisé, unifié et amélioré les fonctionnalités de son prédécesseur, Terminal Server. 

CAL RDS Windows Server 2012 : les principales fonctionnalités de la solution logicielle 

  • Gestion plus facile des machines connectées, en particulier pour les machines virtuelles
  • Attributions de rôles : les utilisateurs ne peuvent voir que les applications prévues pour eux
  • Prise en charge multi-moniteur complète
  • Accélération Bitmap considérablement améliorée
  • L'accès Web RD, « RemoteApp et Connection Desktop » ont été fusionnés ; ceci permet de fournir un accès aux bureaux VDI et Session.

Microsoft a publié Windows Server 2012 R2 en octobre 2013. Il s'agissait du reflet de Windows 8.1 pour le système d'exploitation serveur. Les développeurs avaient ainsi jeté les bases de nombreux éléments qui sont toujours d'actualité aujourd'hui. Cela s'applique, par exemple, aux disques durs virtualisés par le biais d'Hyper-V. Azure, en tant que solution en nuage, est devenu beaucoup plus intégré. En outre, le langage de conception a été adapté à Windows 8.1 : le bureau classique, avec menu de démarrage, faisait son grand retour et remplaçait les mosaïques. 

Ces nouveautés étaient si étendues qu'il a fallu écrire une nouvelle plateforme pour le contrôle à distance des ordinateurs connectés au réseau et / ou des machines virtuelles. L'ancienne solution, Terminal Server, n'était plus en mesure de le faire. Les CAL RDS Windows Server 2012 ont pris leur place : RDS signifie « Remote Desktop Services » (« services bureau à distance »). 

Server 2012 RDS : nouvelle évolution avec Terminal Server comme base 

Microsoft devait prendre la décision de continuer le développement de Terminal Server ou de se risquer à un tout nouveau départ pour lequel la solution précédente servirait uniquement de base. Le groupe a opté pour la deuxième possibilité, raison pour laquelle le nom a également été modifié. Pour les utilisateurs, ceci est avantageux mais cela vaut la peine, simplement en raison de cette décision, d'acheter l'une des CAL RDS de Windows Server 2012. Jusqu'à présent, la version 2012 constituait la base des RDS de la marque Microsoft. Au fil des années, depuis la première publication, les développeurs ont pu éliminer tous les bugs et autres défauts. La solution logicielle fonctionne, en conséquence, de manière stable. 

Les principales nouveautés des CAL RDS Windows Server 2012

Windows Server 2012 R2 a apporté des améliorations significatives à la gestion des machines virtuelles. Les RDS ont, dès le départ, été conçus comme un outil permettant d’utiliser ces optimisations. Par exemple, il est devenu beaucoup plus facile d'accéder à un bureau virtuel via une commande à distance. Le Cloud, en tant que réseau, se prête très bien à cela. La vitesse de travail a été considérablement augmentée : par exemple, les tâches d'administration peuvent être effectuées en temps réel via les RDS. Des filtres peuvent attribuer des rôles spécifiques aux utilisateurs : cela signifie que les utilisateurs à distance ne voient que certaines applications. 

Les CAL RDS Windows Server 2012 se distinguent par utilisateur ou périphérique. Si la CAL est liée à un ou plusieurs utilisateurs, elle est dénommée « Utilisateur ». Si un couplage à une ou plusieurs machines est nécessaire, elle porte le nom de « périphérique ».

Derniers produits consultés
Live Chat Live Chat