Windows Server 2012 R2 RDS CAL : pour un accès distant en toute sérénité

Les licences CAL Windows Server 2012 R2 RDS sont nécessaires pour accéder aux Remote Desktop Services (RDS - Services de pilotage à distance d'un appareil) des logiciels Microsoft. Il s'agit de l'outil qui a succédé à "Terminal Server". Les utilisateurs tirent plusieurs bénéfices des RDS et des licences CAL correspondantes. En tant que plateforme de bureau et d'exécution d'applications, ces services sont très performants. Ensuite, les conditions d'utilisation de Microsoft sont formulées de façon si stricte qu'une RDS CAL est quasi toujours nécessaire. Même si beaucoup d'utilisateurs n'ont absolument pas conscience qu'ils doivent acheter des licences Windows Server 2012 R2 RDS CAL.

Fonctionnalités essentielles fournies par les RDS de la licence Windows Server 2012 R2 RDS CAL

  • Prise en charge multi-moniteur complète
  • Broker de connexion uniformisé et évolutif pour une administration ultra simple ; ce qui vaut aussi bien pour les bureaux VDI que pour les Session Desktops
  • Pilotage à distance avec droits d'accès et filtres : les utilisateurs voient donc les applications qui sont partagées avec eux
  • Prise en charge des enregistrements et entrées de flux audios
  • Accélération bitmap : utile pour les applications 3D et un large éventail de contenus multimédias
  • Compatibilité avec une grande variété d'applications
  • Administration simplifiée des serveurs hôtes de sessions Bureau à distance

Ces utilisateurs doivent acheter une licence Windows Server 2012 R2 RDS CAL

Les conditions d'utilisation de Microsoft prévoient deux scénarios dans lesquels l'achat d'une licence Windows Server 2012 R2 RDS CAL est nécessaire. D'une part, lorsque l'utilisateur souhaite travailler à distance avec Windows Server. D'autre part, quand une application développée par un éditeur tiers pourrait entrer en jeu.

Microsoft Server 2012 est fourni, au départ, avec deux licences d'accès distant pour les administrateurs. Cependant, celles-ci leur sont exclusivement destinées : ces licences doivent uniquement servir à des fins d'administration. Une simple appartenance à un groupe ou attribution de rôle ne suffit pas dans ce cas. Les conditions d'utilisation sont très claires sur ce point.

De plus, il est impossible d'éviter l'achat d'une licence Windows Server 2012 R2 RDS CAL en passant par une application tierce. Lorsqu'une application étrangère doit accéder à distance à Windows Server 2012, elle doit tout de même disposer d'une licence RDS CAL. Il est donc logique d'opter d'emblée pour les Remote Desktop Services de Microsoft, car ils sont optimisés pour travailler main dans la main avec Windows Server 2012.

Comprendre le fonctionnement des licences Windows Server 2012 R2 RDS CAL

CAL est l'acronyme de "Client Access License", qui signifie "Licence d'accès client". Il faut faire la différence entre deux cas de figure : la licence peut tout d'abord être liée à un appareil spécifique, par exemple un ordinateur portable. C'est ce que couvre la désignation "Device". L'alternative consiste à associer la licence à un utilisateur spécifique. La CAL correspondante porte alors le qualificatif "User".

Les licences CAL Windows Server 2012 R2 RDS sont nécessaires pour accéder aux Remote Desktop Services (RDS - Services de pilotage à distance d'un appareil) des logiciels Microsoft. Il s'agit de... lire plus »
Fermer fenêtre
Windows Server 2012 R2 RDS CAL : pour un accès distant en toute sérénité

Les licences CAL Windows Server 2012 R2 RDS sont nécessaires pour accéder aux Remote Desktop Services (RDS - Services de pilotage à distance d'un appareil) des logiciels Microsoft. Il s'agit de l'outil qui a succédé à "Terminal Server". Les utilisateurs tirent plusieurs bénéfices des RDS et des licences CAL correspondantes. En tant que plateforme de bureau et d'exécution d'applications, ces services sont très performants. Ensuite, les conditions d'utilisation de Microsoft sont formulées de façon si stricte qu'une RDS CAL est quasi toujours nécessaire. Même si beaucoup d'utilisateurs n'ont absolument pas conscience qu'ils doivent acheter des licences Windows Server 2012 R2 RDS CAL.

Fonctionnalités essentielles fournies par les RDS de la licence Windows Server 2012 R2 RDS CAL

  • Prise en charge multi-moniteur complète
  • Broker de connexion uniformisé et évolutif pour une administration ultra simple ; ce qui vaut aussi bien pour les bureaux VDI que pour les Session Desktops
  • Pilotage à distance avec droits d'accès et filtres : les utilisateurs voient donc les applications qui sont partagées avec eux
  • Prise en charge des enregistrements et entrées de flux audios
  • Accélération bitmap : utile pour les applications 3D et un large éventail de contenus multimédias
  • Compatibilité avec une grande variété d'applications
  • Administration simplifiée des serveurs hôtes de sessions Bureau à distance

Ces utilisateurs doivent acheter une licence Windows Server 2012 R2 RDS CAL

Les conditions d'utilisation de Microsoft prévoient deux scénarios dans lesquels l'achat d'une licence Windows Server 2012 R2 RDS CAL est nécessaire. D'une part, lorsque l'utilisateur souhaite travailler à distance avec Windows Server. D'autre part, quand une application développée par un éditeur tiers pourrait entrer en jeu.

Microsoft Server 2012 est fourni, au départ, avec deux licences d'accès distant pour les administrateurs. Cependant, celles-ci leur sont exclusivement destinées : ces licences doivent uniquement servir à des fins d'administration. Une simple appartenance à un groupe ou attribution de rôle ne suffit pas dans ce cas. Les conditions d'utilisation sont très claires sur ce point.

De plus, il est impossible d'éviter l'achat d'une licence Windows Server 2012 R2 RDS CAL en passant par une application tierce. Lorsqu'une application étrangère doit accéder à distance à Windows Server 2012, elle doit tout de même disposer d'une licence RDS CAL. Il est donc logique d'opter d'emblée pour les Remote Desktop Services de Microsoft, car ils sont optimisés pour travailler main dans la main avec Windows Server 2012.

Comprendre le fonctionnement des licences Windows Server 2012 R2 RDS CAL

CAL est l'acronyme de "Client Access License", qui signifie "Licence d'accès client". Il faut faire la différence entre deux cas de figure : la licence peut tout d'abord être liée à un appareil spécifique, par exemple un ordinateur portable. C'est ce que couvre la désignation "Device". L'alternative consiste à associer la licence à un utilisateur spécifique. La CAL correspondante porte alors le qualificatif "User".

Derniers produits consultés
Live Chat Live Chat